fbpx
Fausse croyance
Blogging

Cette fausse croyance est dangereuse

Il m’arrive de voir des choses énervantes sur internet.

 

Hier soir je regardais une vidéo d’un marketeur qui expliquait qu’avant de vendre un produit, il fallait attendre d’avoir 1 000 inscrits à ta liste.

 

***Ce message est d’abord envoyé aux membres du club des Bleus par mail. Tu peux rejoindre le club gratuitement ici:***
 

 

Et ça me rend fou. 

 

Parce que ce genre de contenu propage l’idée qu’aujourd’hui ,tu es obligé d’avoir une grosse liste d’inscrits pour vivre du web.

 

Il propage l’idée que les étapes suivent un processus logique et linéaire, qu’il y a qu’une seule façon de faire.

 

Du genre : Créer un blog. Puis écrire des articles. Puis faire de la promotion. Puis grossir ta liste. Puis enfin vendre.

 

Comme s’il fallait cocher une case « étape faite » pour passer à la suivante.

 

C’est tout faux !

 

Aujourd’hui, pour vivre d’un blog ou de ton contenu de manière générale, tu peux suivre des modèles complètement différents.

 

Tu peux très bien faire un bonus gratuit et simplement écrire chez les autres pour attirer du monde (ce que j’ai fait avant même d’ouvrir mon blog).

 

Tu peux très bien faire de la vente de formations directement par la pub Facebook, sans aucune liste, puis la construire parallèlement tout en créant ton blog.

 

Tu peux très bien donner tout ton contenu par email (ce que je fais aujourd’hui) et simplement faire la retranscription de ces emails dans ton blog.

 

Tu peux obtenir tes 100 premiers inscrits au plus vite et commencer à proposer des offres tout en continuant de grossir ta liste en parallèle.

 

Bref, ta compris l’idée. Il y a plusieurs façons de monter ton blog ou de vivre de ton contenu de façon générale.

 

T’es plus obligé de suivre le processus classique dans l’ordre.

 

Le seul point commun de toutes ces approches, c’est qu’à la fin tu dois VENDRE des produits.

 

Il faut bien comprendre que tant que tu ne proposes pas de formations ou de services, tu ne pourras pas vivre du web.

 

Mais la pire erreur serait de croire que tu as besoin d’être bien installé avant de commencer à commercialiser des formations ou des services.

 

Quand un nouveau marchand s’installe dans ta rue, il n’attend pas d’avoir des clients devant sa porte avant d’ouvrir le magasin.

 

Il propose déjà des produits dès l’ouverture, et ensuite il fait le travail de promotion.

 

J’avais déjà des formations dès l’ouverture de Bleu Marketing.

 

Il y a d’énormes avantages à vendre le plus tôt possible :

 

– Tu montres que tu as du contenu premium

 

– Tu peux déjà répondre aux besoins de ceux qui veulent aller plus loin (ils n’iront pas voir ailleurs)

 

– Tu satisfais la typologie des acheteurs compulsifs (là on aborde des notions de psychologie du consommateur)

 

– Tu gagnes une motivation de fou quand tu commences à faire tes premières ventes

 

– Tu peux réinvestir tes gains en pub par exemple, et augmenter ta liste à vitesse éclair.

 

Aujourd’hui, la pub est de plus en plus importante pour réussir. Elle n’est pas obligatoire, mais presque indispensable.

 

Sauf que les prix explosent, notamment sur Facebook.

 

Et l’argent il faut bien le trouver.

 

Tu te rends bien compte que si tu attends 1 000 inscrits avant de vendre, tu vas soit dépenser une fortune en publicité (sans avoir la garantie d’être remboursé), soit tu vas mettre plusieurs mois à tout faire en mode « gratuit » et tu risques de te démotiver.

 

L’avantage de vendre rapidement, c’est que tu peux payer ta pub et évoluer 10 fois plus vite.

 

Et du coup rien ne sors de ta poche. Tu ne fais que réinvestir.

 

Dis toi bien que dès que tu as 50-100 inscrits, tu peux déjà encaisser quelques centaines d’euros avec un bon produit et un bon copywriting.

 

C’est exactement ce qui s’est passé pour moi à mes débuts.

 

Et je peux te dire que dès que tu as 200 ou 300 euros à réinvestir en tout début d’activité, ça fait plaisir.

 

Je te conseille donc de créer au plus vite des formations pour avoir ta marchandise et générer des revenus.

 

N’oublie pas : rien ne t’empêche de vendre en même temps que tu fidélises ton audience.

 

On se retrouve demain,

Eddy

 

***Ce message est d’abord envoyé aux membres du club des Bleus par mail. Tu peux rejoindre le club gratuitement ici:***
 
Previous Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply