fbpx
  • Home
  • /
  • Blogging
  • /
  • Pourquoi les autres vivent de leur blog et pas vous ?

Pourquoi les autres vivent de leur blog et pas vous ?

Je préviens, cet article est brutal.

Lundi, 9h00.

Vous auriez bien traîné au lit, mais votre patron n’attend pas.

Vous allez bosser comme chaque matin. Vous croisez vos collègues à la machine à café, dépités de reprendre le travail. Ça emmerde tout le monde, mais vous n’avez pas le choix.

C’est reparti pour une semaine complète, 9h-17h, à trimer et stresser pour un autre.

Tout votre temps libre s’envole et ceux d’en haut s’engraissent dessus.

Vous n’avez le droit qu’aux miettes.

Vous comptez les jours avant le prochain weekend pour souffler un peu. Et encore, entre les courses, la maison, les enfants… c’est compliqué.

Vous vous battez avec votre manager pour poser vos congés.

C’est un rythme infernal. Une course contre la montre épuisante que n’a pas de fin.

Elle vous tue petit à petit, et finit par détruire vos ambitions les plus folles.

Voilà ce qui vous attend pendant les 30 prochaines années.

Votre vie est déjà toute écrite.

Vous la consacrez pour le rêve d’un autre, et vous êtes remplacé une semaine après votre départ. Déprimant. 

Pendant ce temps, des blogueurs réfléchissent à leur prochaine formation dans le confort de leur canapé. 

Ils sont heureux d’avoir fait 1 an de salaire en un mois grâce à du contenu efficace.

Ils gèrent leur blog depuis la France, l’Asie, l’Angleterre ou le Mexique. Peu importe, tant qu’ils ont une connexion internet.

Pas de patron, pas de contraintes. Juste du contenu à créer. Juste une passion à cultiver.

Et ça rapporte gros, très gros quand vous faites ça bien.

Et si je vous disais que votre rêve est accessible ? Et si je vous disais que vous aussi, vous pouvez créer un blog suffisamment rentable pour poser votre démission ?

  • Imaginez simplement pouvoir gérer votre temps vous-même.
  • Imaginez pouvoir aller chercher vos petits à l’école et être plus souvent avec eux.
  • Imaginez pouvoir voyager, vous développer, vous reposer… quand vous en avez envie.

Et par-dessus tout, imaginez pouvoir être votre propre patron et consacrer votre énergie à développer votre blog.

Ça donne envie, non ?

Certes, le blogging c’est du boulot. Mais ça permet réellement de réaliser tout ça une fois le processus mis en place.

Je vais être franc avec vous. Ce que je vais dire ne va pas vous plaire, mais c’est pour votre bien.

Si vous n’arrivez pas à vivre de votre contenu aujourd’hui, c’est de votre faute. 

Vous ne faites pas les bons choix. Vous baissez les bras. Vous n’y croyez pas assez. Vous ne faites pas tout ce qui est en votre pouvoir pour réussir.

On vous dit que c’est impossible et vous écoutez. Vous faites ça à moitié, quand vous avez le temps. Vous faites passer Netflix avant.

« Oh mais il est méchant lui ». Très juste. Et je fais ça pour vous motiver.

Un blog, vous en avez un. Des choses à dire, vous en avez plein. Des produits à vendre, c’est facile à créer.

Vous avez déjà TOUT ce qu’il faut pour commencer à vivre de votre blog.

Et pourtant, vous gagnez des miettes.

Vous savez pourquoi ? Parce que votre mental et vos méthodes sont mauvaises.

Attention à l’électrochoc, je vous révèle les différences entre ceux qui réussissent et vous.

 

Ils font tout pour réussir, et vous ?

« Que vous pensiez pouvoir accomplir une tâche ou non, dans les deux cas vous avez raison » Henry Ford.

On vous rabaisse. Les gens ont peur de votre réussite. Ils ont peur que vous les mettiez face à la réalité. Et oui, un simple blog WordPress peut faire vivre une famille entière, très confortablement.

Ceux qui réussissent ont la tête dure comme de la pierre.

Vous leur dite que c’est impossible, ils encaissent 2 000 euros net la semaine suivante.

Vous leur dite que ça ne durera pas dans le temps, ils doublent leurs revenus l’année d’après.

Vous voulez savoir pourquoi vous stagnez ?

Vous ne croyez pas en votre projet. Vous ne lui donnez pas tous les moyens de réussir.

Qu’attendez-vous pour acheter cette formation sur le trafic qui vous aiderait tant ?

Pourquoi vous levez le pied en attendant « un meilleur moment » pour avancer ?

Pourquoi vous pensez ne pas pouvoir vous insérer sur un marché concurrentiel ?

Je vais vous dire une triste vérité : les barrières, vous vous les mettez TOUT SEUL.

Votre pire ennemi n’est pas la concurrence. Ce n’est pas votre manque de connaissance. C’est VOUS-MEME.

Toutes les ressources pour réussir sont présentes sur internet. Il suffit de chercher. Il suffit de s’y mettre.

Croire en votre projet est essentiel pour trouver l’énergie nécessaire. Pensez que c’est possible et vous ouvrez une autoroute vers le succès.

Pour réussir, vous devez vous fixer des objectifs finaux.

Vous devez imaginer aider des personnes de tout votre cœur et recevoir des messages de remerciement.

Vous devez imaginer des centaines de lecteurs en train de partager vos articles.

Vous devez vous imaginer faire un virement de 3 000 euros sur votre compte en banque.

Vivre d’un blog n’est pas sorcier. Tout le monde peut le faire. Ça vous donne une liberté incroyable (et beaucoup d’argent quand c’est bien fait). 

Mais cette liberté a un prix : du travail, surtout au début.

Repousser à demain, c’est perdre un jour où vous auriez pu attirer 20 nouveaux prospects. C’est perdre un jour où vous auriez pu apprendre une nouvelle stratégie incroyable pour écrire des articles. 

Chaque seconde vaut de l’or (j’en reparle plus loin).

Quand j’ai coaché des gens comme vous pour les aider à créer leur business sur internet, je peux vous dire qu’ils y croyaient dur comme fer… et ils ne perdaient pas une minute.

En passant des heures entières à travailler, ils ont bâti pierre par pierre leur petite entreprise web bien juteuse.

La vraie question à vous poser est : jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour réaliser votre rêve ?

Ils savent quoi faire pour réussir, et vous ?

« Il y a une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin » Andy Wachowski A

Ceux qui réussissent savent ce qu’ils font. Ils savent où aller chercher le trafic, comment grossir leur liste, comment écrire des articles percutants et vendre des produits à plusieurs centaines d’euros.

Et vous ?

Pour faire comme eux, la première étape, c’est de déterminer votre problème actuel :

  • Vous ne savez pas comment créer un blog ?
  • Vous ne savez pas sur quelle thématique écrire ?
  • Vous ne savez pas comment vous démarquer ?
  • Vous n’arrivez pas à avoir du trafic ?
  • Votre contenu fait fuir les gens ?
  • Vos produits ne se vendent pas ?

Vous devez avancer pas par pas. Ciblez le problème du moment. Puis trouvez les solutions.

Listez tout ce que vous avez DEJA fait. Soulignez les actions qui n’ont donné aucun résultat, et ne les refaite plus.

« La folie, c’est de refaire toujours la même chose, et d’attendre des résultats différents ». Albert Einstein.

Ecumez. Dégagez ce qui ne marche pas. Vous gagnerez de précieuses heures.

Si vous saviez le nombre de blogs que j’ai foiré avant de réussir à vendre sur l’un d’entre eux…

C’est grâce à mon master en communication internet et mon expérience que j’ai fini par réussir à vendre sur un blog pour vaincre sa timidité.

Et pour ça, j’ai simplement changé mes méthodes. Je suis passez d’astuces débiles à un vrai plan d’action.

Vous êtes perdu. C’est normal.

Le web est une jungle remplie de faux gourous qui donnent des conseils de merde. Moi aussi, je me suis fait avoir.

Ils vous font miroiter monts et merveilles, mais au final vous êtes toujours coincé sur votre siège de bureau. 

C’est important de suivre les bonnes personnes pour faire avancer votre projet correctement.

C’est en grande partie pour ça que j’ai décidé de créer Bleu Marketing. Je veux équilibrer la balance en apportant des stratégies blogging qui vous aident VRAIMENT.

Et ce que j’ai envie de vous dire, c’est d’arrêter de faire N’IMPORTE QUOI.

Tel jour vous appliquez l’astuce de X pour avoir du trafic, tel jour c’est madame Y qui vous donne « 3 techniques pour vendre »…

STOP. Arrêtez-tout.

Pour vivre de votre blog, il faut une stratégie pour chaque problème. Un véritable plan d’action stable dans le temps.

Besoin de trafic ? Appliquez une méthode trafic.

Besoin de vendre plus ? Appliquez une méthode qui aide à vendre plus. Pas des hacks à la con, une M E T H O D E.

A faire : notez le problème qui vous bloque et réglez-le avec une méthode efficace.

Achetez une formation si vous ne savez pas faire (allez voir les bonnes personnes).

Puis avancez jusqu’au problème suivant. C’est aussi simple que ça.

Retenez qu’au final, un blog qui rapporte gros, ce n’est rien d’autre qu’une succession d’actions mises en place en suivant des méthodes efficaces.

 

Ils savent se relever d’un échec, et vous ?

« L’échec est le fondement de la réussite » Lao Tseu

La vie est simple. Elle est binaire :

  • Soit vous abandonnez face à un obstacle
  • Soit vous vous battez pour surmonter l’obstacle

Allez-y, faites le test. Prenez n’importe quel évènement, vous verrez que cette règle s’applique.

Vous l’avez connu, cette douche froide.

Vous savez, quand vous faites un max de pub pour attirer les gens sur votre landing page et que 2 mois après vous avez 15 inscrits.

Ou encore, quand vous passez 3 semaines à créer une formation qui vous rapporte 2 ventes et un désintérêt total de votre audience.

J’ai ravivé des mauvais souvenirs. Calmez-vous. Ce n’est pas grave. Des échecs, on en a tous.

La simple différence entre une personne qui vit d’un blog et un rêveur au bureau, c’est la réaction face à l’échec.  

L’erreur que je vois le plus souvent, c’est l’abandon du blog au premier obstacle.

Je m’en souviens encore comme si c’était hier. J’avais tout mis en place. Des gens venaient par dizaines liker ma page Facebook. J’avais des commentaires positifs. Et j’ai fait une connerie.

Ce beau blog de développement personnel qui commençait à monter en puissance… je l’ai abandonné parce que j’ai vendu un produit trop tôt (et mal ciblé) qui m’a rapporté 0 euro.

Au lieu de me relever et de continuer à instaurer une relation avec mon audience, j’ai tout lâché.

Je n’avais pas le bon état d’esprit.

Je le regrette encore aujourd’hui, et je veux vous éviter de faire la même bêtise.

Un échec, c’est une victoire.

Vous savez pourquoi ?

Parce que vous apprenez quelque chose. Et ce qui vous aide le plus pour réussir, c’est l’expérience.

Désolé de vous l’apprendre, mais le blogging n’a pas de recette miracle.

Je vous comprends, ça détruit le moral de n’avoir aucun résultat quand vous pensez bien faire.

Mais vous devez vous relever, apprendre, et avancer.

Allez, je suis gentil (ça m’arrive je vous assure). Je vous livre ma technique personnelle qui va vous permettre de ne plus jamais baisser les bras :

Quand vous n’avez pas les résultats voulus, fermez les yeux et imaginez-vous vivre de votre blog.

Vous devez avoir un rêve personnel, une image qui résume ce que sera votre vie quand vous aurez réussi.  

Vous vous imaginez à l’autre bout du monde en train de gérer votre blog de ville en ville ?

Vous vous imaginez passer plus de temps avec votre famille ?

Trouvez ce qui vous fait vibrer.

Et gardez cette image. Elle doit vous obséder.

Elle doit vous arracher les tripes et quadrupler votre motivation après un échec.

Vous vous battez pour ça. Pour transformer cette image… en réalité.

N’oubliez jamais l’histoire d’Edison : il n’a pas échoué, il a juste trouvé 10 000 façons de faire de l’électricité qui ne marchaient pas.

 

Leurs contenus font vibrer les gens, et vous ?

« Les gens oublieront ce que vous avez dit, ils oublieront ce que vous avez fait, mais n’oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir » Maya Angelou

Vous savez pourquoi vous êtes encore là ? Parce que vous ressentez quelque chose en lisant cet article.

C’est viscéral.

Vous croyez que tous ceux qui réussissent ont des prix Nobels de la littérature ?

Des cours de rédaction web, j’en ai bouffé.

Et vous savez ce qu’on m’a le plus rabâché ? 

« Tu dois écrire sur le web comme si tu parlais à l’oral ». Autrement dit, remballe ton âme littéraire et fais simple.

Le secret d’un article à succès, c’est d’être simple et de toucher émotionnellement votre audience.

Le niveau d’attention sur un écran est beaucoup plus dur à maintenir que sur papier.

Si vous partez dans un contenu pompeux et intello, vous perdez tout le monde.

Si votre contenu est plat et sans émotions, vous perdez tout le monde.

C’est facile à comprendre. Les gens aiment se sentir vivant et les choses simples.

Comment leur donner ce qu’ils veulent ?

Prenez-les aux tripes. Faites de votre article une expérience qui les transporte et stimule les 5 sens. Parlez-leur directement, aidez-les à avancer.

Et… restez SIMPLE. Tout simplement 😉

Un bon article va motiver et / ou donner des bonnes techniques.

Un TRES bon article va dépasser le propos pour toucher les émotions du lecteur. Et ça nécessite de bien connaître sa cible.

Si vous me lisez encore, c’est parce que je suis direct. Mes phrases sont simples. J’utilise des mots qui vous font ressentir quelque chose.

Et surtout : je parle d’un sujet qui vous tient à cœur.

Ça, c’est le point commun de tous les blogueurs qui ont quitté le bureau.

Vous auriez lu l’article si je vous expliquais comment tondre des pissenlits efficacement ? (Question rhétorique).

Ceux qui réussissent font des contenus sur des sujets que les gens aiment.

Et donc ils sont lus. Et donc ils sont aimés. Et donc ils vendent.

C’est aussi simple que ça.

 

Ils sont hyperactifs, et vous ?

« Le génie est fait d’1% d’inspiration et de 99% de transpiration ». Thomas Edison

Vous faites cette connerie ?

Moi je l’ai faite plusieurs fois.

Il m’en a fallu du temps avant de comprendre que c’en était une. Ça m’a coûté… tous mes blogs qui ont foiré, en fait.

Vous ne voyez pas de quoi je parle ?

La PASSIVITE.

Beaucoup assimilent revenus passifs à stratégie passive. C’est ceux que vous voyez couler le mois suivant.

Oui, le blogging permet de gagner des revenus passifs.

Non, il ne faut pas être passif pour gagner ces revenus.

Vous voyez la nuance ?

Ceux qui réussissent sont des chasseurs. Des fous furieux.

Ils font de la promotion à gogo. Ils nouent des relations. Ils apprennent constamment. Ils travaillent durs pour instaurer l’édifice.

Et vous ? Est-ce que vous avez vraiment compris comment ça marche ?

Vous avez le droit de lever le pied quand la machine tourne. Mais pour qu’elle tourne, vous devez être hyperactif.

Vous n’êtes plus seul sur la toile. La concurrence est rude et va falloir vous bouger pour percer.

Il reste des places à prendre, et elles seront gagnées par les plus actifs. Par les plus motivés.

Vous ne vivez pas encore de votre blog ?

Vous devriez culpabiliser de regarder Netflix quand vous avez 2h de libre. Vous devriez bannir cette émission télé le vendredi soir qui vous aspire le cerveau.

Je sais, je suis dur.

Mais c’est la vérité. Le temps est précieux. C’est la plus belle ressource que vous avez.

Tout le monde est accroc au temps et cherche à en gagner.

Le blogging permet d’en avoir bien plus que la moyenne tout en vivant (très) bien. C’est pour ça qu’il est populaire… et que vous devez faire mieux que les autres.

Etre plus actif, être plus présent, être plus efficace, être plus percutant. C’est ce qui vous mènera au succès.

Pour être tout ça, il faut du temps pour apprendre. Du temps pour pratiquer. Du temps pour avancer.

Et ce temps, c’est à vous de le prendre là où vous le pouvez.

La question à vous poser est : quelles sont vos véritables priorités ?

 

Vous êtes encore vivant ?

Super, me voilà rassuré.

Vous pouvez vivre d’un blog. Même en 2019.

Retenez que la réussite dépend avant tout de vous. De l’énergie que vous décidez d’y mettre. Du temps que vous décidez de consacrer.

Ceux qui coulent accusent le marché d’être trop concurrentiel.

Ceux qui percent se remettent en cause pour surmonter les obstacles.

Il ne reste plus qu’à choisir votre camp.

N’oubliez pas, vous pouvez tout faire en 2019. Vivre du web n’a jamais été aussi facile.

Si vous ne deviez retenir que 3 éléments de l’article, ça serait :

  • Investissez sans compter, aussi bien en temps qu’en argent
  • Adoptez des stratégies cohérentes et pas une succession de hacks
  • N’abandonnez jamais. Jamais jamais jamais.

A votre réussite

Laisser un commentaire